AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment lui dire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espoir
Expert
Expert


Nombre de messages : 307
Age : 56
Localisation : Banlieu de Montreal
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 3:12

Depuis que j'ai eu le diagnostic de la sep,mon mari m'aide a tous les jours pour le transport au bureau car je travaille toujours a temps plein.Toutefois,je ne lui fais pas part de mes souffrances car je ne veux pas inquiéter ma famille meme s'il se rend tres bien compte que je marche avec de plus en plus de douleur.
Ce qui est le plus douloureux,c'est que cela fait maintenant 30 ans que nous sommes ensemble,2 beaux enfants maintenant adolescents,mais surtout nous avions tellement hate de voyager ensemble a notre retraite bien méritée.
-Comment luis dire que je ne peux marcher une rue complete sans douleur ?
-Comment lui dire que je ne peux plus escalader ne serait-ce que pour voir le haut de la montagne comme c'est beau ?
-Comment lui dire que la seule pensée que je doive marcher a travers les rues pour visiter toutes les belles boutiques est maintenant pour moi un fardeau?
-Comment lui dire que le fait de marcher sur le sable pour me rendre a la mer est un tour de force?
-Comment lui dire quef mon reve de voyager est peut-etre pour moi anéanti?
-Comment faire pour voyager ensemble sans que nos journées ne deviennent un calvaire?
-Comment faire pour ne pas anéantir son reve a lui?

Comment avez-vous fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claudette
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 4461
Age : 71
Localisation : Soumagne
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 9:13

bonjour Espoir
Ayant vécu cela de l'autre côté, je sais que le sépiens a difficile de supporter le fait qu'il sait en faire de moins en moins ou plus difficilement. Nous avons vécu 35 ans ensemble et sans qu'il m'en parle, je crois que je comprenais ses souffrances à devoir dépendre de qqun pour se déplacer. Nous adorions en vacances, visiter, escalader et tout ça. Au début cela a aussi été un effondrement, puis j'ai suggéré "et si, pour se déplacer on louait une chaise roulante ?", cela n'a pas été facile à admettre, mais après il ne l'a pas regretté, nous avons pu repartir dans nos périgrinations. Bien sur escalader les montagnes ou descendre dans les grottes (il avait été spéléologiste) ça n'a plus été possible mais il y a tant d'autres choses.
Surtout ne perd pas Espoir.
Bonne journée à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigitte
Brave
Brave


Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: non à la frustration   Dim 24 Fév 2008 - 10:27

Bonjour espoir,
J'ai vécu déjà la frustration de ne plus pouvoir suivre mon mari partout et revoir les projets de voyage à la baisse. Mais nous en parlons beaucoup ensemble et nous décidons de projets où chacun prendra du bon temps dans ses possibilités.
Nous aimons tous les deux la mer et si lui adore les longues promenades à pied ou en vélo, cela ne me dérange pas de l'attendre dans un confortable appartement( adapté à mon handicap) avec terrasse et vue sur mer en lisant, en faisant des mots croisés ou en regardant les programmes télé touristiques du coin où on se trouve (la côte d'opale-300 kms- dans le nord pour les mini séjours de printemps et d'automne; le bord de méditerranée en juin - le cap d'Agde -1100 kms -avec 1 étape à l'aller et une autre (différente) au retour; cela me permet de me ménager et de profiter de la gastronomie locale. Evidemment il n'est plus question pour moi de visiter à pied mais je connais par coeur nos endroits de prédilection et si un changement est intervenu, mon mari prend des photos et me raconte; parfois il me conduit en voiture le plus près possible de ce qu'il y a à voir et ce en fonction de ma forme du jour. On s'efforce de rester cools et il me dit : alors aujourd'hui, c'est un jour avec ou un jour sans ? En fonction de ma réponse on décide du programme. Si nécessaire, il va voir si tel ou tel restaurant est d'un accès possible avec mes cannes et ça marche.
Je pense qu'il faut surtout parler, expliquer, programmer, permettre à notre conjoint d'intégrer nos difficultés et tout se passe bien, il y a encore des bons moments à prendre mais différemment, le respect mutuel fait le reste.
Même chose avec notre fille, elle a été catastrophée par l'annonce de ma maladie mais elle a eu le courage d'en parler et a découvert que l'une de ses collègues avait aussi une maman "sépiok", elles en parlent ensemble et dédramatisent, elle tient compte de mes difficultés et me soutient de son mieux, le secret est de ne pas se cacher, la vie continue, autant la faire aussi belle que possible même si c'est difficile.
Je te souhaite plein de courage, tiens bon, ça va aller !
(N.B. mon prochain séjour commencera le 13/3 à Berck/mer)
Bisous Brigitte:bounce:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Incontrôlable
Incontrôlable


Nombre de messages : 6963
Age : 67
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 12:12

Bonjour Espoir ,

Tu poses la question : "comment avez-vous fait ?"

Je te réponds parce que je n'aime pas laisser une question sans réponse si je peux le faire.

Pourtant ,j'ai hésité parce que la façon dont ça s'est passé pour moi ne t'apportera sans doute pas le réconfort des réponses de Claudette et Brigitte.

Quand les premiers symptômes sont apparus en 1995 ,le neurologue ,après m'avoir fait passer les examens habituels (scanner ,résonnance magnétique ,ponction lombaire) ,a déclaré que je n'avais rien.

Comme les symptômes empiraient fortement (j'avais besoin de 2 cannes pour me déplacer et souvent au bout d'une 20aine de mètres ,je restais complètement bloqué ,incapable de faire un pas supplémentaire ,et si j'étais seul ,je finissais par tomber et je devais attendre que qqn vienne me relever), je suis allé chez mon médecin traitant.

Il a consulté son ordinateur et a vu que le protocole des examens passés indiquait :"fortes présomptions de sep".

Comme au moment des examens ,les symptômes étaient faibles et que peu de temps après ,les choses s'étaient considérablement aggravées,dans mon esprit ,il n'y eut plus beaucoup de doute : j'avais certainement la sep.

J'en ai bien sûr parlé à mon épouse ; je ne sais pas si c'est parce que cette perspective l'effrayait ,mais elle a réagit assez violemment en disant que ,puisque le neuro avait déclaré que je n'avais rien ,je devais m'en tenir là et chasser de telles idées de mon esprit.

Personne ,à part elle ,n'était au courant ,et comme c'était devenu un sujet tabou ,je ne pouvais parler à personne de l'angoisse croissante qui m'envahissait et ça été une période très difficile à vivre.

De plus ,à ce moment ,je n'avais pas d'ordi et je n'avais donc pas la possibilité de venir ici ,ce qui m'aurait été d'un grand secours.

Ensuite ,il s'est passé une chose assez étonnante : j'ai développé une tumeur au poumon droit et en même temps ,les symptômes de la sep ont diminué jusqu'à disparaître presque complètement.

A tel point que pendant 6 ans ,j'ai pu reprendre toutes les activités que j'exerçais avant.

Je me suis donc demandé à ce moment si j'avais bien la sep ou non.

Il y a 2 ans ,la tumeur au poumon devenait tellement importante que j'ai dû être opéré à Mont Godine.

Après l'opération ,tous les symptômes de la sep sont réapparus et depuis lors ,je ne marche à nouveau quasi plus.

En fait ,cette tumeur agissait comme une 3èmè capsule surrénale ,fabriquait de la cortisone en grande quantité ,me procurait plein d'effets très désagréables ,mais en même temps masquait complètement la sep.

Maintenant ,les choses sont bien claires ,je ne suis plus dans le doute et ça facilite bien les choses ; le dialogue est complètement rétabli avec mon épouse ,et maintenant qu'elle a bien intégré la chose ,elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour m'aider.

Je dois dire que j'ai beaucoup de chance de l'avoir à mes côtés et je peux lui parler de tous les ennuis que m'occasionne la sep sans le moindre problème :j'ai toujours une oreille attentive et je peux compter sur son soutien moral .

Voilà ,Espoir ,j'ai été un peu long ,je m'en excuse , mais je n'avais qu'une alternative :soit ne rien dire ,soit tout expliquer depuis le début.

Conclusion : plus il y a de dialogue dans le couple et mieux ça va.

J'espère que ça se passera pour le mieux pour toi ,car on sent bien qu'il y a plein de questions qui te posent problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 2478
Age : 70
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 12:24

Le couple est par définition une paire ,donc tout partager tout dire,les bonnes comme les mauvaises choses,l'un soutient l'autre c'est comme ca depuis 40 ans ,s'il n'en va pas ainsi ...La vie a 2 est vouée a l'échec,la confiance envers l'autre est primordiale,plus il ya de dialogue,de franchise mieux le partenaire se sent a l'aise !
nous avons toujours étés partout ensemble,chez les toubibs pour les examens et j'ai toujours été tenu au courant de l'avancée de la maladie,des diagnostics ,il ne pouvait en etre autrement ,nous vivons a deux pour le meilleur mais aussi le pire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elle
Inarrêtable
Inarrêtable


Nombre de messages : 11864
Age : 47
Localisation : Han-sur-Lesse
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 18:52

Sujet fort, mais je n'ai malheureusement que peu de temps pour répondre. Je me contenterai donc juste de confirmer: communication, écoute et respect.
Il n'y a que ça, je pense, qui peut alléger les choses pour les deux personnes qui forment cette troisième entité dénommée "couple" Very Happy

Amitiés sunny
Daniel: Bisou! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Incontrôlable
Incontrôlable


Nombre de messages : 6963
Age : 67
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 19:01

Elle a écrit:

Daniel: Bisou! Razz

Bisou bien reçu .

Ma soirée sera bonne ! sunny

Je t'embrasse aussi.

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabito
Brave
Brave


Nombre de messages : 389
Age : 53
Localisation : La Louvière
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 19:07

Espoir,
Pourquoi pas la chaise roulante ?
Beaucoup s'y refusent mais pourtant ceux qui tentent le coup croient revivre ..... au moins ils participent à nouveau aux courses,promenades et vacances !
Je marche encore bien mais le jour où je ne pourrai plus....Je n'hésiterai pas à prendre une chaise.
Il faut en parler avec ton mari.... tu dois te confier à lui .
A bientôt
Fabienne flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dom
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 20:13

Voilà, je viens aussi donner un peu mon vécu...fin octobre 2000, j'ai vu double...panique, j'ai tout de suite imaginé une tumeur au cerveau...même si mon médecin traitant était assez rassurant, mais il a quand même voulu que je fasse une résonance magnétique..le protocole est revenu "forte présomption de sep"

J'ai d'abord été soulagée que ce ne soit pas un cancer, puis je me suis vue dans une chaise, poussée par mes enfants...c'était très dur! Crying or Very sad Crying or Very sad Ensuite, sont venus les différents examens, la rencontre avec le neuro(très humain, heureusement)où à chaque fois, mon mari était avec moi...nous avons partagé tout depuis le début...et je pense que ça ne doit pas toujours être facile pour le conjoint... confused

Heureusement, à ce moment, mon mari travaillait dans une unité de soins palliatifs dans une maison de soins, et avait suivi une formation complète...il a su que faire, quoi dire, surtout me laisser apprivoiser la maladie, me soutenir lorsque j'ai eu des poussées(qui, à chaque fois, représentaient pour moi une nouvelle étape... Sad )
Il a aussi su être patient lorsque je n'étais pas bien, rassurant lorsque je me suis sentie "diminuée" mais nous avons toujours bcp parlé de la maladie, de ce qu'elle amenait comme soucis dans notre quotidien...

Dernièrement, lorsque j'ai du utiliser une béquille et que je me suis sentie enlaidie, diminuée, plus la même, il a eu les mots qu'il fallait pour me réconforter, me "recadrer" I love you

Ce n'est évidemment pas facile tous les jours, nous avons des désaccords, comme tous les couples, mais le fait de se parler, d'écouter l'autre, de se respecter, de s'aimer...ouvre toutes les portes sunny sunny

Je pense que comme Daniel, Steph, Elle, Fabienne l'ont dit, l'important est le respect mutuel et le dialogue...

En espérant t'avoir aidée à y voir un peu plus clair...

Amicalement,

Dom flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espoir
Expert
Expert


Nombre de messages : 307
Age : 56
Localisation : Banlieu de Montreal
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 20:30

Merci Dom,

Je me demande quand j'aurai enfin le meme courage que toi pour utiliser une canne car je sais qu'elle me serait de tres grande utilité et ca de plus en plus.

Meme mon fils me dit qu'il allait m'en acheter une en cachette si je n'arrivais pas a prendre ma décision.

Pour ce qui est de la béquille,ca doit etre beaucoup plus difficile a s'habituer que de prendre une béquille?ca doit faire mal en dessus du bras il me semble.

L'important c'est de prendre ce qui nous convient pas vrai? mais moi j'ai vraiment la tete dure.Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espoir
Expert
Expert


Nombre de messages : 307
Age : 56
Localisation : Banlieu de Montreal
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Merci a vous   Dim 24 Fév 2008 - 20:50

J'avais écrit une réponse,mais je crois que je l'ai perdu,
enfin,je vais la recommencer au cas ou.

Vos bons mots sont toujours réconfortants surtout lorsqu'ils sont faits avec grand respect.

Fabito,la chaise roulante,oui tellement mieux a l'aise avec cette chaise mais difficile a gérer lorsque l'on veut visiter une boutique par exemple,une personne peut monter les marches et visiter une belle boutique qui plus souvent n'est pas du tout adapté aux chaises roulantes,lorsque la personne revient,l'autre personne peut visiter et vice versa.Il faudrait que je parle a des gens qui utilisent ce moyen pour voir de quelle facon ils se débrouillent.

Daniel, vous n'avez pas eu le parcours facile,je compatise avec vous,moi au moins je pouvais utiliser l'internet et recevoir de l'aide a travers les sites.Ca n'a pas du etre facile pour vous.Heureusement,votre épouse est aupres de vous.

Elle, je ne sais toujours pas si vous voulez en parler a savoir de quelle facon vous voyez les choses lorsque vous devez vous déplacer dans un autre endroit.Lorsque vous désirez visiter un lieu et votre conjoint ne peut malheureusement pas vous suivre.Ca cause souvent certains problemes et c'est pour cela que j'ai peur d'anticiper cette venue lors des beaux jours d'été.

Ca doit etre plus facile pour une femme d'accepter la situation que pour une homme face a son conjoint.J'ai lu a plusieurs reprises de la part des femmes ayant la sep que leur conjoint avait pris la fuite car ils ne pouvaient s'immaginer prendre soin de leur femme pour le reste de leur vie.Surement que la femme possede l'instinct de mere protectrice .Il y a aussi coté liberté,beaucoup d'activités seront mises de cote a cause de notre handicap,c'est cela qui me brise le coeur.

Steph,vous possédez aussi une sagesse.Votre épouse a bien de la chance d'avoir un homme avec une grande compréhension comme la votre.Etant donné que je crois que celle-ci utilise la chaise roulante je crois d'apres vos écrits antérieurs,je me demande ce que vous faites si vous voyagez et le gout vous prend d'aller dans une direction que votre épouse ne pourrait vraiment pas utiliser.C'est pas toujours drole d'attendre des heures toute seule juste pour faire plaisir.


Merci a tous pour votre aide et bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espoir
Expert
Expert


Nombre de messages : 307
Age : 56
Localisation : Banlieu de Montreal
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 24 Fév 2008 - 20:55

Merci Brigitte,

C'est vrai que je ne peux pas faire l'impossible.

Je devrai me résigner a offrir a mon conjoint de visiter une partie non accessible pour moi et me reposer dans un autre endroit pendant quelques heures,ce qui serait beaucoup plus raisonnable pour moi.

On devra changer notre facon de faire mais c'est tout un casse-tete.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Incontrôlable
Incontrôlable


Nombre de messages : 6963
Age : 67
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Lun 25 Fév 2008 - 11:56

bonjour Espoir ,

La chaise roulante ,il ne faut pas se voiler la face ,tout au début ,ce n'est pas si évident à accepter : c'est à ce moment qu'on se sent passer brutalement de statut de Mr (Me) tout le monde à celui de handicapé.

Mais je te rassure tout-de-suite : ça ne dure pas longtemps ,on s'y fait très vite (en tout cas ,ça a été mon cas).

Ca a été un peu plus difficile pour mon épouse ,mais maintenant ,elle y est totalement habituée.

Quand on met sur les 2 plateaux de la balance ,d'un côté les inconvénients d'en utiliser une et de l'autre les avantages ,on a vite fait de constater que c'est le deuxième plateau qui est de loin le plus lourd.

En ce qui concerne les béquilles ,es-tu obligée d'utiliser le modèle qu'on place sous les aisselles ?

J'utilise des cannes qu'un médecin à l'hopital a un jour appelées "cannes canadiennes".

C'est le modèle classique avec une poignée horizontale pour la main bien sûr et en haut une partie en forme d'arc de cercle qui vient enserrer la partie arrière de l'avant-bras.

Ce modèle présente plein d'avantages : il est léger ,très sécurisant (beaucoup plus qu'une simple canne) et il est utilisé par les personnes qui ont en un pied ou une jambe cassée ou encore une entorse ; les gens peuvent donc penser que tu fais partie de cette catégorie là.

Voilà ,ne t'en fais pas trop : c'est souvent le premier pas qui coûte ,après ,le reste vient naturellement.

Bon courage.

Daniel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigitte
Brave
Brave


Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: cannes   Lun 25 Fév 2008 - 12:29

Je pense que la description de Daniel correspond à mon outillage que je ne sais pas catégoriser c'est peut-être bien "cannes canadiennes" alors ! Cela me convient mais je ne fais quand même pas plus de 200m avec, je réfléchis tout doucement au fauteuil pour les vacances, histoire de redécouvrir certains sites.
Faudra voir ! a + biz bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dom
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 1507
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Lun 25 Fév 2008 - 21:16

Pareil pour moi, ce que je nomme béquille serait en fait une canne canadienne??? Embarassed

Espoir, pas de courage de ma part, mais dans un premier temps, pas le choix et dans un second temps, plutôt la béquille que de rester cloîtrée chez moi...

Je ne sais pourtant plus faire les magasins comme j'aimais avant(suis épuisée au bout d'un seul... confused )et je pense sérieusement que le jour où l'envie de "magasiner" lol! me prendra, j'irai louer un fauteuil...même si c'est difficile à accepter, mais je ne suis pas prête à sacrifier ma liberté à la sep No No sunny

Je garde malgré tout l'espoir de pouvoir remarcher(un peu) sans la béquille, grâce aux séances de kiné couplées au Tysabri potion magique lol!

On parlait sur un autre post de la réaction de nos conjoints, mais je pense que ce sont eux, et nos enfants(pour ceux qui en ont confused )qui nous "portent" qui nous aident à nous secouer, à AVANCER(comme le dit qqu'un de très cher à mon coeur I love you )à nous battre... sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel
Incontrôlable
Incontrôlable


Nombre de messages : 6963
Age : 67
Localisation : Tournai
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Mar 26 Fév 2008 - 12:45

Dom a écrit:


Je garde malgré tout l'espoir de pouvoir remarcher(un peu) sans la béquille, grâce aux séances de kiné couplées au Tysabri potion magique lol!

Dom.,c'est tout le mal que je te souhaite. sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 2478
Age : 70
Localisation : Verviers
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Mar 26 Fév 2008 - 12:49

IDEM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elle
Inarrêtable
Inarrêtable


Nombre de messages : 11864
Age : 47
Localisation : Han-sur-Lesse
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Jeu 28 Fév 2008 - 15:39

Espoir a écrit:


Elle, je ne sais toujours pas si vous voulez en parler a savoir de quelle facon vous voyez les choses lorsque vous devez vous déplacer dans un autre endroit.Lorsque vous désirez visiter un lieu et votre conjoint ne peut malheureusement pas vous suivre.Ca cause souvent certains problemes et c'est pour cela que j'ai peur d'anticiper cette venue lors des beaux jours d'été.

Ca doit etre plus facile pour une femme d'accepter la situation que pour une homme face a son conjoint.J'ai lu a plusieurs reprises de la part des femmes ayant la sep que leur conjoint avait pris la fuite car ils ne pouvaient s'immaginer prendre soin de leur femme pour le reste de leur vie.Surement que la femme possede l'instinct de mere protectrice .Il y a aussi coté liberté,beaucoup d'activités seront mises de cote a cause de notre handicap,c'est cela qui me brise le coeur.

Espoir,

C'est pas que je ne veuille pas en parler, c'est que c'est un sujet qui mérite qu'on se prenne le temps d'y répondre autre chose qu'une simple phrase...

C'est effectivement pas évident. Je voudrais mettre en préalable que, tout comme chaque SEP est différente, chaque personne est différente également. Chacun réagit selon son caractère que l'on soit "sépoc" (décidémment, j'aime bien ce terme, Brigitte Very Happy ) ou partenaire.

Avec Phil, nous avons beaucoup voyagé partout en Europe pour nos films. Pendant 10 ans, nous étions "les spécialistes" du film sur le monde souterrain naturel et nous avons eu le privilège (j'en suis bien consciente) de pouvoir visiter des grottes fermées au public, parfois même aux spéléologues (Claudette doit savoir de quoi je parle). Je précise: nous n'avons jamais été des sportifs! Nous faisions de la spéléo dans le cadre de notre travail qui consistait à ramener des images des joyaux souterrains afin de les faire découvrir au public qui n'avait pas la possibilité de les voir "en vrai".
Nous n'étions pas du tout du genre à se prendre des vacances pour aller visiter des villes ou autres merveilles naturelles. En 22 ans de couple, nous avons pris ... 4 fois des vacances silent et s'était pour se reposer drunken Sleep
Le premier film tourné en grotte, c'était en 1991, juste après les premiers "symptomes" (hémiplégie pale ). En 1996, le diagnostique tombait et à partir de ce moment-là, mon homme a voulu s'assurer que nos tournages pouvaient toujours être menés à terme, en s'entourant d'un assistant réalisateur qui pouvait, en cas de nécessité, reprendre l'entièreté des tournages à sa charge (comme nous avions déjà bonne réputation, nous avons eu le plaisir de pouvoir travailler avec de vrais réalisateurs qui étaient contents d'être "l'assistant de Phil").
De plus, notre équipe "sécurité" était "dans le secret" et veillait particulièrement sur Phil.

Puis, l'évolution de la maladie à empêché mon homme de continuer ces tournages-là.
Crying or Very sad
Remise en question, évidemment.
Cette remise en question n'a pas encore entièrement abouti, je crois.
Mais pour ce qui est de "comment moi, partenaire, je vis les déplacements"... Pas évident! Bien entendu je voudrais lui enlever cette saloperie! Bien entendu je préferrerais qu'on ne doive jamais en tenir compte! Mais ... voilà, c'est pas possible. Avant, en rémanent-rémittant, la SEP était "là" pendant un mois ou deux et puis hop, on repartait "comme si de rien n'était" (remarque quand même les guillemets silent ). Maintenant sortir du lit, le matin, devient déjà compliqué...
J'ai un caractère et un vécu qui font que je m'inquiète très vite pour mon homme. J'ai toujours peur que mon homme n'ait pas vu cette pierre qui ressort de ce trottoir et sur laquelle il pourrait trébucher (donc tomber). J'ai toujours peur, quand on traverse une rue, qu'un conducteur va partir du principe qu'il n'a qu'à marcher un peu plus vite au lieu de "traîner" pour traverser. J'ai toujours peur que, si il tombe, je ne puisse pas le retenir.
Alors, dès fois, je me dis que, moi, je serai un peu soulagée si il acceptait de se servir d'une béquille... J'en ai déjà parlé ici, de cet aspect "signe extérieur de faiblese" qui fait que le conducteur, même pressé, va ralentir quand mon homme traverse la rue.
Mais c'est à lui de décider comment il se sent le mieux. A lui seul.
Je peux parfaitement comprendre que d'aucuns veuillent retarder le plus possible cette étape supplémentaire. Tout comme je peux parfaitement comprendre que d'autres ne veulent pas laisser la SEP les "priver" de leur liberté de mouvement. N'étant pas moi-même devant ce choix (dilemne!!!), je n'ai pas à juger car je ne peux m'imaginer ce que je choisirai, moi, pour moi-même. J'ai donc encore moins de conseils à donner!

Il y a juste: je trouve que "le regard des autres" ne doit JAMAIS nous empêcher de faire comment "on le sent"!!!

Pour ce qui est "d'attendre pendant que l'autre visite un lieu inaccessible"... C'est une question de couple. Moi j'étais tout à fait disposée à attendre mon homme pendant des heures à l'aéroport pendant qu'il survole un site archéologique en hélico (site qu'il aurait vraiment du mal à pouvoir encore visiter "à pied"). Je l'ai poussé à y aller, je l'ai incité à profiter de l'occasion, mais il ne voulait pas que je ne vive pas ça avec lui (même s'il a trouvé des "arguments" - excuses - style "je serai trop fatigué" ou autre).
Je suis certaine que lui aussi n'y verrait aucun inconvénient à ce que je fasse des choses qu'il ne peut plus faire et qu'il doive m'attendre.
On ne le fait pas, ni l'un ni l'autre. Un point c'est tout. Mais c'est parce que nous avons TOUJOURS, depuis que nous sommes ensemble, TOUT fait ensembles. C'est notre couple qui est ainsi.

A toi et ton mari de voir comment trouver le juste milieu entre ce que chacun veut/accepte pourque vous soyez bien tous les deux. c'est pour ça que je parlais de "troisième entité dénommée couple". Pour moi, pourtant fille de prof de math ( tongue ), dans le cadre du couple je fais l'addition: 1+1=3 Wink

Par ailleurs, je ne crois pas à "l'instinct maternel" qui ferait que les femmes "restent" alors que les hommes "s'enfuient". Je ne connais pas les statistiques, mais moi, c'est certain, je ne reste pas avec l'homme de ma vie par "instinct maternel" Evil or Very Mad foutaises Twisted Evil ( Very Happy ). On est bien ensemble ou pas. Si on est bien, on s'adapte à la nouvelle donne ensembles. (remarque le "point" Wink ) C'aurait été ton mari qui aurait la SEP, tu resterais juste par instinct maternel????

Je ... ai été un peu longue Embarassed Mais je crois que cela méritait d'être écrit Cool Very Happy

Avec toute mon amitié flower

Dom: itou aussi, évidemment cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigitte
Brave
Brave


Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: comment lui dire   Jeu 28 Fév 2008 - 16:34

Bravo pour ce beau témoignage, Elle ! Je pense que cela va vraiment aider tout un chacun à réfléchir à ce qui est essentiel pour aller "un pas plus loin" ensemble et c'est vrai que ce n'est pas évident non plus pour les conjoints de "sépocs" la maladie n'est pas tout, comme je l'ai déjà dit "la vie continue" il vaut mieux regarder devant soi et pas derrière. Les données changent ? eh bien changeons le problème ! Et surtout ne nous cachons pas, ne nous sentons pas coupables de devenir un peu différents, cela ne ferait qu'augmenter notre impression de malheur et d'injustice, pas vrai ?
Courage à tous, amitiés, Brigitte qui ne:bounce: pas aujourd'hui vu qu'il pleut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elle
Inarrêtable
Inarrêtable


Nombre de messages : 11864
Age : 47
Localisation : Han-sur-Lesse
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Jeu 28 Fév 2008 - 16:48

Brigitte a écrit:

Courage à tous, amitiés, Brigitte qui ne:bounce: pas aujourd'hui vu qu'il pleut !
Brigitte:
sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny sunny

Ca va mieux, j'espère bounce en tous cas, ça vient du I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigitte
Brave
Brave


Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: pluie   Ven 29 Fév 2008 - 8:48

Merci, Elle (ça c'est vraiment abondance de soleil !), oui ça va aller mieux et en plus cet-après-midi ma fille et ses chats arrivent passer le we près de moi; ça va
me faire du bien un peu d'animation!
Bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elle
Inarrêtable
Inarrêtable


Nombre de messages : 11864
Age : 47
Localisation : Han-sur-Lesse
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Ven 29 Fév 2008 - 18:22

Brigitte a écrit:
Merci, Elle (ça c'est vraiment abondance de soleil !), oui ça va aller mieux et en plus cet-après-midi ma fille et ses chats arrivent passer le we près de moi; ça va
me faire du bien un peu d'animation!
Bizz
cheers bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Espoir
Expert
Expert


Nombre de messages : 307
Age : 56
Localisation : Banlieu de Montreal
Date d'inscription : 31/12/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 9 Mar 2008 - 16:03

Merci Elle d'avoir pris le temps de faire ce beau témoignage.Tu sais c'est parfois plus compliqué que cela.
Nous avons toujours été ensemble mon mari et moi mais en bonne santé.C'est moi qui faisais tout ou presque a l'intérieur de la maison,une femme mere si on peut dire c'est pour cela que je parlais d'instinct maternelle.
Je l'ai dorloté comme si on dorlote un enfant,je suis la seule faire la bouffe et mes enfants ont horreur de la sienne alors il n'a jamais continué hi!hi!

Par contre,il s'occupe de l'entretien extérieur et la peinture etc...
Ce que je voulais dire en témoignant c'est que lorsque son conjoint travaille avec le public et qu'il voit pleins de gens en santé et qu'il retourne a la maison et voit sa femme dépérir ,ca doit faire un choc.

C'est pour cela que je lui laisse le plus de liberté possible pour ne pas qu'il se sente emprisonné dans cette histoire.Il prend bien soin de moi,me voyage au travail a tous les jours,me dit de me reposer et je vois bien dans son regard ces yeux pleins d'eau.

Ce n'est vraiment pas la retraite que j'immaginais pour lui et ca m'inquiete.

Je ne me vois pas endurer ces douleurs 5,10 ou 20 ans,je ne pourrais pas tenir le coup.

Désolé, je ne suis pas un remonte moral en ce moment.

Mais je crois que ce site est pour les bons et mauvais moments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elle
Inarrêtable
Inarrêtable


Nombre de messages : 11864
Age : 47
Localisation : Han-sur-Lesse
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Dim 9 Mar 2008 - 17:16

Vi, ce site est là aussi pour les mauvais moments. Peut-être même SURTOUT pour les mauvais moments!

C'est vrai qu'avec Phil, on travaille ensembles. On est ensembles 24h/24, en gros.

Je comprends ce que tu ressents par rapport à "quand ton mari rentre et voit sa femme dépérir"... mais je ne crois pas que tu dois garder ce genre d'idées en tête! Je suppose que ton mari, en rentrant, se demande surtout si tu vas bien et si tu as passé une bonne journée. Tout comme il le faisait "avant".

Je l'ai déjà dit, ici: laissez-nous, vos partenaires, simplement vous aimer... silent Wink

Amitiés sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment lui dire ?   Aujourd'hui à 11:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment lui dire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» maman comment te dire......
» Comment dire "lion assis" ou "lion tranquille" en arabe svp?
» Comment le dire avec tact ?
» En deux mots...comment le dire??
» Apres 10 ans, je pense etre maintenant capable de le dire !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM SEP -Votre espace de discussion... http://ligue.ms-sep.be :: Vivre avec la SEP :: Handicap-
Sauter vers: