AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ces symptômes non visibles qui vous terrassent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Homo Sepienne
Mordu
Mordu


Nombre de messages : 88
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Ces symptômes non visibles qui vous terrassent   Sam 21 Jan 2012 - 19:08

Quels sont les symptomes qui ne se voient pas mais qui vous pausent des soucis dans votre vie quotidienne?
Comme moi, vous arrivent-il de:

- avoir du mal a vous concentrer au boulot au point de vouloir tout envoyer balader parce que vous vous sentez faitgués "mentalement" (pas sommeil)?
- vous sentez que vous êtes lents dans votre pensée, réflexion
- vous cherchez vos mots, et donc faites plus d'effort mais ça ne se voit pas par votre interlocuteur
- après un meeting de travail, vous avez des paresthésies aux pieds
- quand vous finissez le travail, et rentrez chez vous dans votre cuisine, l'idée de faire à manger vous parait insurmontable?
- à 18h vous pourriez comme ça vous mettre au lit dans le noir avec un somnifère pour ne pas vous réveillez jusqu'au lendemain parce que vous avez la sensation d'avoir deux mois de sommeil à rattraper (alors que vous dormez des nuits correctes)?
- votre libido est en berne! impossible de savoir si ça vient de la SEP même ou bien à cause des interférons, mais vous devenez un bloc de glace...
- pendant 1/4 de sec vous avez la sensation d'être absent de la réalité...


Enfin voilà....s'il vous plait rassurez-moi.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu
Brave
Brave


Nombre de messages : 677
Localisation : un vrai "bled" près d'Enghien
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Ces symptômes non visibles qui vous terrassent   Dim 22 Jan 2012 - 11:14

Si cela peut te rassurer, oui, j'avais aussi ce genre de choses! Mais ce n'est plus qu'un mauvais souvenir... Cool

Le bétaféron a des effets secondaires moins connu d'après mon neuro: fatigue et dépression (or on n'en a pas vraiment besoin).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bibine
Brave
Brave


Nombre de messages : 623
Age : 51
Localisation : Grimbergen (près de Bruxelles)
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet:    Dim 22 Jan 2012 - 12:45

Comme symptômes qui ne se voient pas, je connais:

- la fatigue (= dormir beaucoup)

- la fatigabilité (= faire quelque chose, moins longtemps et moins bien + devoir se reposer)
-> ne pas se sentir capable de...
-> être épuisée

- la douleur (avoir une sensation pas agréable, difficile à décrire et tous les jours)

Donc, tu n'es pas la seule, cela te rassure-t-il?

Bibine Basketball Basketball Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dine
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 2290
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Ces symptômes non visibles qui vous terrassent   Lun 23 Jan 2012 - 10:50

Me revoilà par ici Laughing ,

J'ai vraiment l'impression de me lire Rolling Eyes
Moi aussi j'ai de plus en plus ces symptômes, absence de courte durée ou plutôt "déconnection", l'impression d'être complètement dépassée par les choses, me retrouver face à des tâches habituelles et qu'elles deviennent à mes yeux totalement insurmontable affraid affraid , et encore bien d'autres Twisted Evil Twisted Evil

Je suis triste de te lire car je sais ce que tu vis et en même temps rassurée de n'être pas la seule (voir mon post en présentation)

Battons nous, la vie en vaut vraiment la peine Very Happy même si c'est par moment très difficile Twisted Evil

Baiser Baiser Baiser

DINE Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanilleee
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 1289
Age : 34
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Ces symptômes non visibles qui vous terrassent   Lun 23 Jan 2012 - 17:43

Je me retrouve également tout à fait là dedans.

C'est pourquoi, j'ai, notamment, pris la décision de ne travailler plus que mi-temps. Et pour l'instant, j'essaie d'étaler mes heures de travail en ne faisant que des demi-journées, si possible en évitant de commencer très tôt et les heures de pointe car j'ai bcp de trajets, mais bon ce n'est pas tjs possible (j'ai un contrat à horaire variable). Normalement, il arrive que je doive faire des journées complètes (alors j'ai un jour de congé dans la semaine par exemple, car je ne peux pas dépasser les 18h30/sem) quand je dois donner des formations par exemple. Mais pour le moment, je ne donne des formations qui ne durent que max une demi-journée car je ne saurais faire plus (mon cerveau ne pourrait pas, comme si c'était un processeur de pc qui rame à un moment quand il a trop travaillé ou qu'il doit gérer trop d'infos en même temps).

Quand le fait de faire à manger me semble insurmontable, on a plusieurs roues de secours :
soit mon mari nous mitonne un petit truc vite fait (il travaille beaucoup et suis gênée de lui demander de faire le repas alors qu'il a eu une journée de 12h derrière lui, mais heureusement, lui est en forme, donc)
soit on a tjs un truc rapide qui demande pas de préparation (exemple : lasagnes)
soit c soirée frit-kot, pizza, ou chinois (mais ça pas plus d'une fois/semaine pour garder un certain niveau diététique)

Mais je sais ce que c'est, se lever fatiguée, avoir l'impression d'être limitée à notre âge en plus, c'est pas facile de l'accepter.

Pour l'instant, je suis encore en phase expérimentale. J'essaie de trouver ce qui peut ou pas influencer cette fatigue.
J'ai l'impression que le magnésium et la vitamine D aide à la combattre.
Depuis peu, je me demande si l'alcool (je parle d'un verre ou deux, parce que plus, ben d'office on sait bien que cela a un impact sur la forme de n'importe qui), n'a pas tendance à me rendre plus fatiguée. Moi qui adore le vin, j'ai peur d'en boire mnt.
J'essaie de ne plus outrepasser mes limites (ce que je faisais bcp avt, je faisais quasi tout dans l'effort). J'essaie de doser mon énergie quoi, m'accorder des pauses (mais je ne fais jms de sieste).
Et depuis peu, je reprends une activité sportive car ma neuro m'a dit que cela pouvait bcp aider dans la gestion de la fatigue, et j'y crois. Donc voilà.
Et je vais également consulter un naturopathe conseillé par une fille du forum. J'y avais le 31 janvier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bzhln
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 3447
Age : 37
Localisation : Saint-Georges-sur-Meuse
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Ces symptômes non visibles qui vous terrassent   Lun 23 Jan 2012 - 18:03

Kikooo, idem pour moi Neutral

sans oublier cette sensation d'être comme saoule mais sans rien n'avoir bu drunken No sûrement due à cette fatigue lancinante... Sad

Bizooo Baiser Baiser Baiser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces symptômes non visibles qui vous terrassent   Aujourd'hui à 2:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces symptômes non visibles qui vous terrassent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» prenez-vous un goûter?
» Sommeil et insomnies, qu'en est-il pour vous?
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Croyez vous que l'Église soit infiltrée par des groupes anti-catholiques
» LA TRISTESSE VOUS ENVAHIT ? LISEZ CE QUI SUIT...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM SEP -Votre espace de discussion... http://ligue.ms-sep.be :: La SEP :: Symptômes-
Sauter vers: