AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Résumé d'un congrès de neurologues à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Manu
Brave
Brave


Nombre de messages : 677
Localisation : un vrai "bled" près d'Enghien
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Dim 6 Mar 2011 - 6:24

Page d’accueil d’Arsep :

Rubrique «Résumés de Congrés » :

Compte-rendu de la 6ème rencontre ARSEP-IRM - Paris, 4 février 2011

Anomalies radiologiques de la substance grise dans la sclérose en plaques

Cette rencontre a eu lieu le 4 février 2011 à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) de la Pitié-Salpêtrière. Le sujet choisi portait sur les développements de l’imagerie des anomalies de la substance grise observées dans la sclérose en plaques.

Les données actuelles sur la genèse et la progression de la sclérose en plaques laissent penser que les processus inflammatoires et de démyélinisation observés pour la substance blanche ont aussi pour siège la substance grise. Mais l’imagerie cérébrale ne permet pas encore d’établir de liens avec le déficit clinique et la progression de la maladie. Les progrès dans l’utilisation de l’IRM, notamment quantitative, ouvrent maintenant la possibilité d’étudier la dynamique des processus en cause dans la dégénération neuronale.

La physiopathologie des atteintes de la substance grise a été présentée par le Dr. Lassmann (Vienne, Autriche).
On observe dans la sclérose en plaques des lésions localisées et diffuses de la substance grise (démyélinisation, perte neuronale et atrophie). Les démyélinisations sont comme dans la substance blanche le résultat de processus inflammatoires mais généralement elles sont moins sévères. Démyélinisation et perte neuronale sont souvent observées en liaison avec des inflammations au niveau des méninges. La remyélinisation est plus active que dans la substance blanche. L’atrophie dans la substance grise apparaît liée à une dégénérescence consécutive à des lésions destructives dans la substance blanche adjacente.

Le développement récent de nouvelles séquences d’acquisition d’images IRM donne accès à l’imagerie de lésions dans la substance grise ainsi qu’à des études quantitatives (volume cortical). Ainsi que le montre le Dr Filippi (Milan), la présence d’une ou de plusieurs lésions corticales chez les patients présentés avec un Syndrome Clinique Isolé est fortement suggestive d’un risque d’évolution vers une forme clinique de sclérose en plaques.
L’incorporation de ce critère est évoqué pour l’augmentation de la spécificité des règles de diagnostic. Par ailleurs, l’évolution du volume des lésions corticales, comme le volume cortical dans son ensemble sont corrélés à la progression du handicap, informations venant compléter les outils existants de suivi des patients.

Les conséquences cliniques des lésions de la substance grise ont été revues par le Pr Pelletier (Marseille) et le Dr Ehrlé (Reims). L’épilepsie dans un contexte SEP, certains troubles cognitifs, la fatigue et la dépression sont associés à des lésions de la substance grise corticale. Les troubles physiques sont mieux corrélés aux dommages à la substance grise qu’à la substance blanche. La prise en compte des données neuropsychologiques pourrait améliorer encore l’exploitation des données d’imagerie.

La présence de lésions est corrélée à des modifications de débit sanguin cérébral, attestées par IRM quantitative (Arterial Spin Labeling et Dynamic Susceptibility Contrast). Les plaques chroniques sont associées à une diminution du débit sanguin et les plaques actives le sont à une augmentation. Dans la substance grise, la baisse du débit sanguin semble apparaître dans les phases précoces de la maladie et être associée aux symptomes cognitifs et de fatigue (Dr. Ferré, Rennes).
Une autre méthode d’IRM quantitative (Ratio l’imagerie de transfert d’aimantation) déjà appliquée à la substance blanche se révèle très sensible pour la détection et la quantification des pathologies de la substance grise (Dr. Zaaraoui, Marseille). On attend des progrès de l’utilisation de la spectroscopie par résonance magnétique et de l’IRM à haute résolution (1 mm3, 7 tesla).

La journée a aussi été l’occasion d’un point sur le volet imagerie du projet d’Observatoire Français de la Sclérose en Plaques (OFSEP), et sur le projet USPIO-6 d’évaluation d’un biomarqueur cellulaire de l’inflammation potentiellement utile en imagerie IRM des phases initiales de la sclérose en plaques.
Ces 2 projets sont menés avec le support de la Fondation ARSEP.

Fondation pour l’aide à la recherche sur la sclérose en plaques - www.arsep.org

http://www.arsep.org/library/media/other/recherche/cr_workshop_arsep-irm_2011.pdf


Je vais finir pas être d'accord! Pas de lien avec la CCSVI? Un peu quand même! Very Happy


[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SandrineS
Expert
Expert


Nombre de messages : 120
Age : 35
Localisation : Liège
Date d'inscription : 25/07/2009

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Mar 8 Mar 2011 - 20:04



Merci pour les infos Manu!

comment vas tu?

amities

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu
Brave
Brave


Nombre de messages : 677
Localisation : un vrai "bled" près d'Enghien
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Mar 8 Mar 2011 - 20:32

Super bien!

Plus de sept mois et plus rien!
Ma seule frustration c'est que l'on ne fait pas tout pour vous aussi vous alliez mieux!
J'espère que tu vas mieux de ton côté!

PS: ne pas oublier de soutenir l'action de Jenny sur facebook!!!! Si possible laissez un message sur le mur! Les filles se bougent pas mal! Elles ont une série de rendez-vous ou de contact avec des hommes politiques. Ils faut les soutenir! Elles le font pour nous! Ce serait mieux qu'elles aient un dossier avec plus que quelques centaines de noms!

Diffusez! Diffusez!

A bientôt!

Manu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenia
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 1044
Age : 67
Localisation : Sint Stevens Woluwe (Zaventem)
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Mer 9 Mar 2011 - 19:11

Mince suis a Paris pour le moment, juste un peu trop tard , mais bon, ils m'auraient pas invité tous ces puits de science

Kikou de Paname, fais tres beau, ns etions Place des Vosges cet aprem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homo Sepienne
Mordu
Mordu


Nombre de messages : 88
Age : 36
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 30/05/2010

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Mer 9 Mar 2011 - 21:07

Mais ils attendent quoi pour affirmer cette hypothèse??
Et pourquoi mon neuro qui est "un specialiste" en rit quand on lui en parle??? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu
Brave
Brave


Nombre de messages : 677
Localisation : un vrai "bled" près d'Enghien
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Mer 9 Mar 2011 - 22:35

Je pense que je connais ton super neuro!

C'est monsieur SEP, celui qui dit qu'il faut avoir une attitude ouverte mais critique vis-à-vis de cette hypothèse... Mais qui raconte à ses patient à ses confrères et aux responsables de la ligue que ce sont des conneries! Il ne veut rien savoir et cela ne l'arrangerait pas! Il n'y a que ses médicaments qui comptent! Tout ce qui va à l'ncontre de ses médoc est ignoré!

Entre le service de cardiologie d'Alost et ce monsieur, qui a raison? Qui est crédible?
J'ai choisi Alost, et je vais super bien! Sans traitement! Ma maladie n'a plus progressé mais régressé! Et je ne suis pas le seul! Ce n'est pas aussi efficace chez tous les opérés, mais aucun ne va plus mal qu'avant! La plupart vont mieux! Et il y a eu quelques miracles!

Qui va mieux avec les traitements?

Au fait:250 patients opérés à Alost depuis un an! Et on opère aussi à Geel et à Bruges!
Que je sois un idiot, un naïf, je vaux bien! Mais ces médecins? Ce sont des incapables? Des charlatants?

A vomir... Pourquoi ne pas proposer simplement le test?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elle
Inarrêtable
Inarrêtable


Nombre de messages : 11864
Age : 47
Localisation : Han-sur-Lesse
Date d'inscription : 24/05/2007

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Jeu 10 Mar 2011 - 1:52

Manu a écrit:
Ce n'est pas aussi efficace chez tous les opérés, mais aucun ne va plus mal qu'avant! La plupart vont mieux! Et il y a eu quelques miracles!

Ah scratch il me semblait que tu avais parlé de personnes qui allaient "moins bien" (d'accord, pas "plus mal") qu'avant l'opération...

Manu, tu sais bien que TOUTE chose met du temps à se mettre en place... Regarde les réactions des pays par rapport aux révoltes en Afrique du Nord... Perso, je préferre que les médecins prennent TROP de précautions, comparé à du va-vite qui PEUT mener à des désastres, ne serait-ce que psychologiques.

afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu
Brave
Brave


Nombre de messages : 677
Localisation : un vrai "bled" près d'Enghien
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Jeu 10 Mar 2011 - 6:15

Je parle d'Alost où d'ailleurs on traite des personnes qui se sont fait opérés à l'étranger où visiblement on fait cela moins sérieusement! Pas de suivi, emploi de stents... Chez nous, pas de risques: si le cas est difficile, on n'opère pas!

Si l'intervention est sans danger: pourquoi attendre? De toute façon il y a d'abord un test! On n'opère ni d'office ni sans raison! Surtout que nos traitements ne sont pas sans conséquences! Et certains n'ont aucun traitement! Au pire cette opération est inutile!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xenia
Incroyable
Incroyable


Nombre de messages : 1044
Age : 67
Localisation : Sint Stevens Woluwe (Zaventem)
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Jeu 10 Mar 2011 - 8:01

MOI, je vais bien avec l'interferon, + de 20 ans de SEP, une seule grosse pousée , traitée par coritsone,puis Noventrone puis AVONEX depuis 2003 ,je marche souvent sans canne, fonctionne normalement, prends le bus metro train et fais mme de la plongée et du vélo -electrique-


D'abord traitée a Melsbroek puis a l'UCL


IVCC , ca a super bien marché pour toi, chouette, et je pense que ca pourrait servir a d'autres aussi mais de la a ce que TOUT lemonde envisage de se faire operer et d'en guerir, houlala, suis comme super neuro Vincent moi, je freine un peu dans les descentes

Le test , je pense que tout le monde a le droit de la faire (a Alost ou aillurs) et j'y pense aussi souvent mais une intervention sans danger, ca je ne connais pas , voila pourquoi je ne me ferait pas opérer -actuellement-

Mais la Gelbique c'est encore un pays libre, non , ceux et celles qui sont prets devraient y aller, suis d'accord

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Résumé d'un congrès de neurologues à Paris   Aujourd'hui à 21:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Résumé d'un congrès de neurologues à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Congrès "Big Data Paris" - 1er et 2 avril 2014
» Civilisation sumérienne - Les annunakis
» congrès x fragile europe
» noter un résumé qui dépasse le nb de mots imposé (IUT)
» Congrès de la Miséricorde Divine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM SEP -Votre espace de discussion... http://ligue.ms-sep.be :: La SEP :: Recherche scientifique-
Sauter vers: